L’Afrique telle qu’on nous la présente

Plutôt qu’une neutralité illusoire, on assiste aujourd’hui à une revendication de plusieurs groupes sociaux, auteurs du caractère du travail cartographique et du positionnement stratégique de l’Afrique. Une carte n’est pas le Monde, juste une vision, une illustration qui permet de rendre le monde visible. Cependant cette illustration n’est qu’une image de la personne qui la présente, et représente le monde sous un aspect.  Le travail de sélection des données qu’on observe avec l’atlas, l’aspect scientifique, géographique, politique, derrière soulève aujourd’hui beaucoup de questions. Positionner l’Europe en haut et au centre, est-ce anodin ? Cette représentation est tellement ancrée dans nos imaginaires que l’on finirait presque par oublier que la Terre étant une sphère, nous pouvons la regarder dans n’importe quel sens : le haut peut devenir le bas, la droite peut devenir la gauche et inversement.

Changement de perspectives

Nous voulons intégrer dans l’éducation des enfants et des jeunes différentes perspectives pour qu’ils comprennent que tout concept peut être regardé de différentes façons. Nous sommes convaincus que multiplier nos points de vue, réécrire l’histoire de l’Afrique pourrait nous aider à reconstruire une nouvelle histoire sur l’Afrique. A force d’adopter un seul point de vue, nous courons le danger de croire que seul celui-ci est vrai.

L’Afrique est bien au centre de l’histoire de l’humanité et ceci pour nous pour rappeler une chose que l’on oublie trop souvent : nos ancêtres sont nés là il y a plus de trois millions d’années.

Que nous le voulions ou non, et quelle que soit notre couleur de peau, notre religion ou notre sexualité, nous sommes tous d’origine africaine.

Menu
%d blogueurs aiment cette page :