1. Accueil
  2. Dé-construction
Decolonisation: Faire une analyse critique des structures de pouvoirs et des domaines d’action pour actionner la décolonisation des pensées

Briser les stéréotypes

CHIMAMANDA dans l’un de ses discours devenu viral en 2009  met en garde contre le phénomène de stéréotypes  car, il permet de ne voir qu’un côté de l’histoire qui  très souvent est un côté qui s’éloigne de la réalité. Depuis les années d’indépendance, l’Afrique et les africains ont toujours été les acteurs et non auteurs de leurs propres histoires ce qui a conduit à une édulcoration de l’histoire au profit de ceux qui  l’écrivent et une absence de ceux qui l’ont réellement vécu. A force de répéter cette histoire aux africains et au monde, celle-ci s’établit comme  une réalité dessinée et voulue par celui qui l’a écrit plaçant l’africain  et l’Afrique comme l’éternel dominé, acculturé mais surtout sauvage.

Aujourd’hui parler de l’Afrique comme le résultat d’un passé colonial s’est ignoré la vie de célèbres empires telles que le sultanat du royaume  Bamoun dans l’ouest du Cameroun actuel, la grande épopée du Mansa (Roi)  de l’empire du Mali Abubakari II ou encore la dynastie des pharaons noirs d’Egypte, les  Koush, … autant d’élément qui témoignent et déconstruisent l’idée d’une Afrique qui voit le jour après l’arrivée du colonisateur. Des exemples en la matière sont légions  pour démontrer et débattre d’une Afrique qui existait et vivait  non pas sous ce patronyme mais déjà avait les caractéristique des sociétés dites modernes : existence des relations diplomatiques entre royaumes, des alliances, un système politique le royaume du Mali par exemple avaient des « Farin » ou gouverneur de province,  mais aussi des échanges commerciales; le royaume du mwene mutapa (Monomutapa) grâce à son port de sofala  servait de plaque tournante entre le royaume  et d’autres commerçants venus du  yémen de l’Indonésie etc.

Le but de cet apprentissage n’est pas de transformer notre plateforme en un tribunal de l’histoire du continent Africain pire encore de créer une situation de rejet. Tout au contraire, il est question de produire, instruire, poser des études et élaborer des propositions pour déconstruire les préjugés sur l’Afrique et prescrire de nouvelles formes de pensées.

Place for Africa entend bien à travers différents ateliers de formation, séminaires de partage , workshop et appel à écriture présenter cette deuxième version de l’histoire aux Africains mais aussi au monde entier. Afin de redonner au continent mais aussi à ses valeureux rois et reines ainsi que leurs descendants la bravoure d’une époque, les difficultés d’un temps et enfin l’espoir d’un changement.

Ce que disent nos Expert-es sur la Dé-construction

Mouvements de résistance en Afrique et au sein de la Diaspora avec Senfo Tonkam

Nos recommandations sur le sujet de la “Dé-construction”
A la découverte de notre laboratoire d'analyse sur la (de)colonisation =>
Notre laboratoire d’idées sur le processus de dé-construction

Notre laboratoire politique se donne comme objectif  de déconstruire ce regard et les aliénations mentales qui y sont liés, afin de repositionner l’image de l’Afrique dans les médias et dans les pensées. C’est pourquoi dans notre rubrique « decolonisation », nous essayons d’analyser plusieurs aspects sociaux en mettant en lumière les connaissances coloniales qui dominent.

Comment les économies africaines étaient avant la colonisation et comment ont-elles évolué depuis les indépendances ? Quels ont été les facteurs décisifs de ces développements. Que devrait être l’économie et la fonction du travail dans ce secteur?

Menu